Skip to content

Janvier, le mois de l’euthanasie

15 janvier 2011

Ca recommence.

Parce que une majorité des français y serait favorable, parce que certains politiques sont prêts à tout ou à n’importe quoi pour leur notoriété, des propositions de loi seront bientôt débattues au Sénat pour légaliser l’euthanasie.

Il y a un peu plus d’un an, c’était l’Assemblée nationale et j’avais expliqué ici, certaines des raisons pour lesquelles j’étais contre une légalisation de l’euthanasie.

Vous pouvez lire ici encore  14 autres motifs.

Toutes les religions sont d’accord pour s’opposer à l’euthanasie. Cette belle unanimité devrait d’ailleurs conduire chacun à s’interroger.

Indépendamment des raisons religieuses de ceux qui pensent que la vie est sacrée, il y a aussi des raisons de bon sens :

  • la mort est la seule chose qui dure indéfiniement. On ne peut jamais réparer une mort. Une mort donnée par erreur est définitive et ne peut être corrigée.
  • ni la science ni la médecine ne sont fiables certaines. Chaque jour elles progressent, c’est-à-dire que ce qui était vrai il y a un mois ne l’est plus aujourd’hui et quelles que soient les précautions prises, personne n’est jamais à l’abri ni de ses erreurs ni de celles des autres. Le cas de Rom Houben en est un bon exemple.
  • chacun d’entre nous change d’avis assez facilement selon notre humeur et selon les circonstances. Partant de cette constatation d’évidence, je n’arrive pas à croire que quel qu’un qui demande la mort n’est pas dans une souffrance telle que sa liberté de penser est altérée. Quand à ceux qui écriraient, jeunes et en bonne santé, que s’ils devenaient malades, ils souhaitent qu’on les euthanasie, je n’arrive pas à croire qu’ils penseront à coup sur la même chose en situation de maladie. Mais la mort est définitive et ils ne pourront plus changer d’avis.
  • parce que je n’arrive pas non plus à penser que la dignité est une question de santé.  Parce que la dignité humaine ne se réduit pas à une sorte de moyenne entre plaisirs et souffrances et qu’il y aurait un chiffre en deça duquel la mort doit être donnée. Parce que justement, on est encore plus digne quand on fait face aux difficultés que quand la vie est facile. Parce que la dignité ne réside pas dans le fait de pouvoir uriner seul, ou de pouvoir se laver seul, ou de pouvoir manger seul, ou de pouvoir vivre sans aide. Parce que l’homme est un animal social qui de toute façon ne peut vivre seul, nier son besoin de l’autre n’est que de l’arrogance irréfléchie.
  • parce que l’euthanasie n’est en réalité que de l’égoïsme (certes parfois caché sous de prétendues bonnes raisons) : égoïsme de celui qui ne veut rien devoir à personne ou égoïsme de ceux qui veulent abréger leurs souffrances en abrégeant la vie de l’autre. Ca dure moins longtemps de pleurer un mort que de s’occuper d’un malade. Ca dure moins longtemps de pleurer un mort que d’aller tous les jours, ou toutes les semaines, ou tous les mois, ou régulièrement à l’hopital voir un proche dont les médecins disent qu’il n’a plus de conscience. Ca dure moins longtemps de pleurer un mort que de culpabiliser parce qu’on préfère aller au cinéma que d’aller à l’hopital. Je ne dis pas que pleurer un mort est facile, je dis que ça dure moins longtemps. Tout le monde a dit « c’est un soulagement » face à une mort.
  • parce que aucune précaution prise par le législateur ne sera suffisante pour éviter des euthanasies par erreur et qu’il vaut mieux vivre mal plutôt que mourir par erreur. Ou alors on arrête de considérer qu’un SDF mort de froid, une famille morte dans un accident de voiture, etc. sont dramatiques.
  • parce que rien n’étant parfait et toute situation législative entraînant son contre exemple émouvant, quitte à choisir un dysfonctionnement, je préfère un dysfonctionnement qui favorise la vie, c’est-à-dire aussi l’espoir, qu’un dysfonctionnement qui favorise la mort.
  • parce que même pour les inconscients dits en phase terminale, PERSONNE NE SAIT ce qu’ils vivent en réalité.
  • parce que, plus je serai gravement malade, plus je préférerai être soignée par des médecins qui feront tout pour me soigner plutôt que par des médecins dont je sais que selon les cas, ils choisissent au contraire de tuer.
  • parce que l’argent pourrit tout et que soigner des malades coûte plus cher, aux familles, aux assurances, à la sécurité sociale, à mes impôts que d’enterrer. Et qu’un jour ou l’autre, ce coût sera une raison de choix.

Il y a aussi des raisons philosophiques pour refuser de donner la mort :

  • le sénateur communiste Guy Fischer fait dans les motifs de sa proposition de loi, de l’euthanasie volontaire « la dernière liberté à conquérir ». Mais il n’y a pas de liberté sans avenir ! sans retour en arrière possible !
  • Luc Ferry s’interroge : « Qui peut prétendre […] qu’à un signal de détresse absolue, il n’est aucune autre réponse que la mort ? ». Ne trouver que cette réponse est le signe de la défaite absolue. Parce que, comme Luc Ferry « reste qu’entre un prétendu geste humanitaire consistant à tuer, fût-ce par charité, et un autre visant à entourer d’amour » je choisirai toujours le second  et que je préfère vivre dans une société qui choisit l’amour plutôt que la mort.
  • il y en a d’autres que j’ai déjà développées ou que d’autres ont développées

Alors, pour ceux d’entre vous qui préfèrent une société qui fait des efforts pour garder ses membres en vie, vous devez signer la pétition de Faut pas pousser.

Pour ceux qui cherchent à aider des personnes qui souffrent, vous trouverez là des conseils et des aides

 

 

Publicités
3 commentaires leave one →
  1. masrwatouness permalink
    16 mars 2011 16:51

    Bonjour,

    Je suis tombée sur votre blog en surfant sur la toile après avoir posté sur mon blog un article se prononçant contre l’euthanasie, et j’étais assez désespérée de ne constater sur les autres blog presque que des partisans du « suicide assisté ». Donc lire votre article plein de bon sens m’a fait du bien.

    Merci beaucoup de faire partie des gens qui comprennent la valeur de la vie.

Trackbacks

  1. Tweets that mention Janvier, le mois de l’euthanasie « Pourquoi se compliquer la vie ? -- Topsy.com
  2. Les vieux, les tuer ou les forcer à vivre ? « Pourquoi se compliquer la vie ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :