Skip to content

Sakineh Ashtiani, fouettée et pendue ?

5 septembre 2010

Sakineh Ashtiani est condamnée à être lapidée. Vous pouvez lire ici des explications plus complètes que celles que j’ai données. Il y a même un lien qui permet d’en voir une vidéo !

Elle ne risque l’exécution qu’à compter du 11 septembre, fin du ramadan en Iran. L’Islam interdit en effet l’exécution des condamnés à mort pendant le ramadan. Interdiction similaire à celle des juifs qui n’exécutaient pas non plus leurs condamnés pendant chabbat.

Mais le ramadan n’empêche pas la justice iranienne de prononcer des condamnations et c’est ainsi que Sakineh Ashtiani, déjà condamnée à être lapidée jusqu’à ce que mort s’ensuive, vient aussi d’être condamnée à 99 coups de fouet parce qu’une photo d’elle a été publiée par The Times du 28 août dernier sans foulard sur la tête ! Le motif « juridique » est d’avoir propagé la « corruption et l’indécence » en raison de cette publication d’une photo d’elle sans ce foutu de bordel de merde de foulard.

Et  ce n’est même pas sa photo ! 

« Cette photo était en fait celle d’une autre femme, Susan Hejrat, activiste politique iranienne vivant en Suède », explique depuis Cologne (Allemagne), Mina Ahadi, présidente du Comité international contre la lapidation et l’exécution. « Dès que nous avons été mis au courant de la publication de cette photo par le London Times, puis par la suite par le quotidien Aftonbladet de Suède, nous avons informé les quotidiens en question que la photo n’était pas celle de Sakineh Mohammadi Ashtiani ». Le 3 septembre dernier, le London Times s’est excusé auprès de ses lecteurs dans un communiqué.

Toujours est-il que le Times de Londres publie le 28 août la photo d’une femme sans voile avec en légende l’indication qu’il s’agit de Sakineh. Le 3 septembre, il s’excuse de son erreur et pourtant Sakineh est tout de même condamnée à être fouettée.

Le Comité international contre la lapidation appelle d’ailleurs la presse à être plus attentive à sa manière de rendre compte des nouvelles concernant Sakineh Ashtiani.

Cette histoire a 187.256 morales différentes, dont voici quelques unes :

  • certaines religions fournissent des prétextes faciles à toutes les iniquités,
  • la petitesse de certains hommes peut servir de mesure à l’infiniment grand,
  • pour abaisser une (les) femme(s), il n’y a pas de limites à l’ignoble,
  • la presse devrait plus prendre conscience des risques qu’elle peut  faire courir à ceux dont elle parle,
  • faut vraiment avoir un sens particulièrement développé du sadisme  pour prononcer ce genre de seentece dans un tel cas,
  • …. à vous d’en trouver d’autres

 

Edit 1 : je ne publierai pas la photo en question pour ne pas risquer de faire condamner cette malheureuse à d’autres sévices.

Edit 2 : il semblerait que l’indignation ait amené les iraniens à commuer la lapidation en pendaison. Mortelle aussi, mais moins douloureuse.

Edit 3 : il y a une certaine mobilisation pour éviter à cette femme le sort auquel elle a été condamnée, mais l’Iran a lapidé des dizaines d’autres personnes sans qu’il en soit fait mention. D’autres pays lapident également sans retenue. En Afrique, au Nigéria, en Somalie.

Edit 4 : les homosexuels sont également passibles de lapidation mais la question divise les religieux : doit-on les lapider, les pendre ou les jeter du haut d’une montagne ?

 

Publicités
3 commentaires leave one →
  1. 6 septembre 2010 14:13

    en même temps, il faut bien faire attention à ne pas renvoyer la faute sur le NYT: ok, ils ont mis une photo erronée, c’est nul d’un point de vue journalistique, ok, ils ont mis la photo d’une femme fragilisée, mais c’était pour faire pression et empêcher qu’on la lapide, et là, ils ont eu raison. On ne va pas quand même se taire.
    Les nazis (non, c’est pas un poit godwin, je ne compare personne aux nazis, je cite un truc)(pfff) excellaient dans l’art de « si tu l’ouvres, on tue X personnes », et ça a super bien marché: au final, il aurait mieux valu que les premiers l’ouvrent, parce qu’à la fin , de se taire, ça n’a servi à personne!
    ici, si on se tait parce qu’ils font comme si c’était de notre faute si elle a 99 coups de fouet, on marche dans leur combine: si ils réagissent, c’est que ça les gêne quand même un peu aux entournures, et même s’il faut bien réfléchir avant de les exciter davantage, il ne faut pas baisser les bras: peut-être utiliser la voie diplomatique, peut-être essayer des sanctions financières, peut-être simplement menacer d’intervenir, si on en avait les moyens ou la crédibilité, mais il ne faut pas se taire parce qu’ils réagissent: il y a probablement des tas d’autres femmes qui vont avoir à vivre ça, et la pression internationale les fera probablement hésiter, et c’est déjà beaucoup: Amnesty international a beaucoup de résultats, pas forcément spectaculaire, mais des cessations de tortures, des libérations parfois, et c’est déjà pas mal.

  2. pourquoisecompliquerlavie permalink*
    6 septembre 2010 15:00

    @do

    Bien sur, vous avez raison. Et mon edit 1 n’était que du mauvais esprit sarcastique ….

    Mon edit 3 fait d’ailleurs références à tous ceux et tpoutes celles qui ont été et sont en passe d’être lapidés mais dont on ne parle pas.

    Tout dans cette histoire me choque : qu’elle soit fouettée pour une « faute » qu’elle n’a évidemment pas commise, qu’on parle d’elle et pas des autres ….

  3. 8 septembre 2010 09:44

    Cette condamnation à la lapidation, enrichie d’une séance de 99 coups de fouet supplémentaires, d’une iranienne, sonne comme un moyen sordide d’obtenir quelque chose des Occidentaux. Une monnaie d’échange en quelque sorte.

    Nous devrions être dans la rue pour elle et pour toutes les autres, en au moins aussi grand nombre que ceux qui refusent l’allongement du temps de travail jusqu’à 65 ans.

    Il semble que les priorités humanistes soient perdues de vue dans ce beau pays de France.

    Quant à la publication d’une photo erronnée de la condamnée, les journalistes sont quand même responsables de ce qu’ils font paraître. Si la vérification de leurs sources était problématique ou douteuse, il leur appartenait de s’abstenir, surtout après la vidéo truquée montrant soit disant Sakineh. Mais augmenter le chiffre des ventes d’une feuille de chou, ici ou ailleurs, semble toujours prévaloir sur la vie même.

    Il convient donc de se mobiliser haut et fort devant la cruauté et la bêtise. Faute de quoi, nous serions complices de ces journalistes brandissant le droit à l’information comme les officiers SS qui en leur temps, se justifiaient de l’abominable en invoquant leur sens du devoir.

    J’irai plus loin en condamnant les « vapeurs » du Vatican qui défend Sakineh du bout des lèvres en priant le Ciel de n’être pas taxé d' »ingérence »…

    Merci à vous, en tout cas, de vos billets pour sauver la vie de Sakineh.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :