Skip to content

J’en ai marre ! de la polémique sur les Roms

23 août 2010

« Nul être humain ne peut être déchu de son humanité ». C’est Mgr Hippolyte Simon, archevèque de Clermont qui prêche ainsi le 15 août.

Bien sûr, il a raison. Mais il le disait à propos de l’actuelle politique de démantèlement des camps illégaux de Roms. Du coup, cela devient exagéré. OU alors cela n’a rien à voir et je me demande pourquoi des journaux qualifient ce prêche d’anti expulsion !

Ce papier ne prétend ni retracer tout ce qui vient de se passer, ni prendre parti plus que nécessaire. Koztoujours a fait un papier  aussi charpenté qu’à son habitude sur l’aspect politicien de la question.

Nystagmus a très bien décrit l’ensemble de la situation des français du voyage en France , ils sont tout de même 400.000 environ ! et le Chafouin pose la question de fond sur la difficulté d’intégrer des nomades dans une société sédentaire. Même si les nomades sont français et la société française. C’est difficile et il faudra continuer cet effort,  des deux côtés celui des sédentaires et celui des nomades.

Pour ce qui est de la polémique actuelle, j’aimerais quant à moi seulement que chacun redevienne modéré pour qu’elle cesse d’avoir ces proportions déraisonnables.

Le départ de toute cette histoire concerne des personnes, roumaines de nationalité, qui se qualifient eux-mêmes de Roms (expression qui signifie hommes), qui sont venues en France librement conformément à la législation européenne et qui se sont installées sur les terrains qui leur plaisaient mais ne leur appartenaient pas et sans l’accord du propriétaire des terrains.

Donc, ces personnes sont venues en famille et délibérément, c’est-à-dire, en le sachant, ont contrevenu aux lois européennes et françaises qui n’autorisent le séjour au delà de 3 mois qu’à ceux qui ont un titre de séjour régulier. Ils ont également contrevenu à une loi toute bête que tout le monde connait : on est chez soi que lorsqu’on est chez soi (propriétaire ou locataire), ce qui signifie qu’on a le droit d’être ailleurs que chez soi quand on y est autorisé. Ce peut être un hôtel ou un camping qui reçoivent volontiers contre espèces sonnantes et trébuchantes (tant qu’on ne dégrade pas ses biens), ce peut être des amis qui vous invitent pour une fin de semaine ou des vacances. En général, on leur offre un cadeau pour les remercier et on ne s’y incruste pas au delà des dates convenues. Et d’ailleurs, lorsque l’hôtel que nous convoitons n’a plus de chambre de libre, nous n’allons pas nous installer dans l’hôtel voisin….

Les camps illégaux sont des terrains sur lesquels ces personnes se sont installées sans demander l’autorisation et y sont restées au delà des trois mois de séjour autorisé sans titre. Le fait que ceux d’entre eux qui sont parents fassent également commettre ces infractions à leurs enfants mineurs ne peut être considéré comme une circonstance atténuante mais bien au contraire aggravante.

Le fait qu’il n’aient pas été délogés dès le 91ème jour de leur séjour ne donne aucune légalité à leur situation.

L’expulsion de ces délinquants n’a donc rien de choquant et ne mérite pas l’outrance de la polémique actuelle. D’autant que comme le faisait remarquer Koztoujours sur twitter, ces expulsions ne sont pas pour les envoyer vers les camps de la mort.

D’ailleurs,  le PS, qui dirige la plupart des grandes villes françaises, condamne officiellement les méthodes du gouvernement: « Il ne faut pas jeter en pâture à l’opinion publique des boucs-émissaires pour se refaire une santé », dit bien François Rebsamen qui ajoute aussitôt en résumant parfaitement la situation : « Il y a une loi, elle doit s’appliquer. Quand des Roms sont en situation illégale sur un terrain privé ou public, qu’ils squattent, c’est normal qu’ils soient expulsés. Mais ça doit être fait dans la dignité ».

Un autre élu de gauche, Eddy Aït, maire PRG de Carrières-sous-Poissy (Yvelines), a même écrit au président Sarkozy pour lui demander la « mise en oeuvre concrète » de l’évacuation de camps de Roms dans son département.

Malgré tout cela, des politiques de tous bords en profitent pour faire de petites phrases exagérées : Valls et Peillon : honteux, Eva Joly qui parle de  racisme d’état (future candidate à la présidentielle qui doit faire parler d’elle)

Du coup ça donne à droite Hortefeux qui parle de la gauche « milliardaire …. éloignée de la réalité française » ou Villepin qui parle de « honte sur le drapeau » (toujours aussi poète !)

Benoit XVI est resté très mesuré : « Les textes liturgiques de ce jour nous redisent que tous les hommes sont appelés au salut. C’est aussi une invitation à savoir accueillir les légitimes diversités humaines, à la suite de Jésus venu rassembler les hommes de toute nation et de toute langue ».

Moins que ce prêtre qui a renvoyé sa médaille du mérite – c’est son droit – qui a prié pour que Sarkozy meure (c’est aussi son droit et comme je l’ai également lu sur twitter sous le clavier de je ne sais plus qui, Dieu n’exauce pas toutes les prières, il choisit).

Moins que la presse (toujours aussi exagératrice quand il s’agit de l’Eglise) qui n’a pas hésité à titrer :

La France rappelée à l’ordre par le pape ou Des hommes d’Église critiquent la « guerre » contre les Roms (Le Monde) ou encore, sans même s’en rendre compte probablement, L’état à l’écoute de l’Eglise. Parce que, là, vive la séparation de l’Etat et de l’Eglise.

Et donc pendant quelques jours la presse bien pensante, pour une fois, a trouvé que les cathos étaient des gens fréquentables et même leur hiérarchie. Pourvu que ça dure.  A en perdre la raison.

Maintenant, ce serait bien que la presse ne jette plus d’huile sur ce feu. Ni tous ceux qui s’expriment sur internet ni les politiques qui n’hésitent pas à en profiter pour leur propre promotion.

Edit : 4 heures après avoir publié ce papier, celui-ci a été appelé à mon attention. Nettement, très nettement plus virulent !

Publicités
5 commentaires leave one →
  1. Tom permalink
    26 août 2010 16:14

    Vous vous gargarisez avec la loi… mais justement, la plupart des camps illégaux le sont, simplement, parce que les municipalités concernées ne respectent pas leur obligation de mise à disposition de terrains.

    Et franchement, citer un article de ILYS,… c’est sur que les singes hurleurs de ce site sont virulents… quelle honte…

  2. pourquoisecompliquerlavie permalink*
    26 août 2010 17:19

    @Tom,

    Ce n’est malheureusement pas aussi simple que cela. Certes, des municipalités ne respectent pas la loi qui leur impose de viabiliser des terrains pour les gens du voyage. Mais il existe des terrains autorisés. Les gens du voyage ne les trouvent pas forcément à leur goût. N’y voyez aucune critique : quand vous êtes une bande d’amis qui a besoin d’un hôtel avec une douzaine de chambres, vous ne vouslez pas être séparés dans des hôtels différents.
    C’est la même chose.
    Les terrains rendus obligatoire par la loi sont d’une dimension compatible avec la commune où ils sont. Ils ne sont pas nécessairement compatibles avec le groupe qui voyage. Et comme par définition, les gens du voyage n’aiment pas rester en place, ils voyagent et nous trouvent pas forcément terrains à leurs roulottes…

    Le problème est délicat et je ne prétends pas le résoudre.

    Ce que je voulais dire est seulement que cette polémique est déraisonnable.

    Et quand on pense à Sakineh Ashtiani qui risque, elle une mort horrible, le sort des roms expulsés est sans commune mesure.

    Avez-vous signé une pétition pour qu’elle ne soit pas lapidée ?

  3. Tom permalink
    27 août 2010 10:39

    Non je n’ai rien signé. Je suis bien sur opposé à sa lapidation, mais je n’aime pas du tout cette manière que les pays occidentaux ont de pointer du doigt un pays, de lui dicter ce qu’il doit faire ou ne pas faire.

    Le changement viendra du peuple iranien, cela prendra du temps mais lui seul en est l’acteur.

    Enfin,… j’ai du mal avec cette indignation à géométrie variable… qui a relayé la publication du rapport Goldstone, accusant l’armée israelienne de crimes de guerre, voire de crimes contre l’humanité ? Qui s’indigne de la manière dont les multinationales aident la junte birmanne à se maintenir au pouvoir ? Et la liste pourrait être longue…

  4. pourquoisecompliquerlavie permalink*
    27 août 2010 13:33

    @Tom

    Vous avez raison. Indignation à géométrie variable.

    Chacun d’entre nous est plus ou moins sensible à certaines injustices, et surtout leur nombre est tel qu’aucun de nous ne peut tous les connaître. Pas moi en tous cas.

    Et justement, pour ne pas les sélectionner, dès qu’une est appelée à mon attention, quelle que soit la manière, j’essaie de la prendre en compte, d’en faire circuler la connaissance …. J’essaie aussi de rester attachée le plus possible aux hommes et femmes qui en souffrent directement, et pas comme nous, confortablement installés dans notre occident de conforts de toutes sortes.

    Donnez-moi un sujet et quelques éléments et j’essaierai d’en faire un papier. Promis.

  5. Coryn permalink
    29 mars 2016 12:07

    Ce n’est pas un problème facile à régler.
    Cependant il faut dire que les municipalités ne respectent généralement pas leurs obligations de mettre des terrains à la disposition des gens du voyage. Je comprends mais n’accepte pas le racisme de la population à leur présence dans leurs cités.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :