Skip to content

Oh la barbe !

7 mars 2010

« Messieurs les Conseillers, La Barbe vous félicite ! Contre les sirènes de la parité, vous êtes à l’avant-garde et votre résistance nous honore. Ainsi, des 4 femmes qui se sont immiscées dans vos rangs, aucune heureusement ne dépare votre exécutif : 12 membres, 12 hommes !

Depuis la loi dite « sur la parité » du 6 juin 2000, les femmes s’infiltrent dans nos instances politiques locales : conseils municipaux 35%, conseils régionaux 47,6%, les chiffres font frémir.

En outre, face à la réduction des mandats régionaux et départementaux de 6000 à 3000 pour 2014, n’oublions pas cette vérité terrible : une place pour une femme est une place en moins pour un homme. Comment nos élus pourront-ils dans ces conditions conserver les charges électives multiples indispensables à la conduite avisée des affaires publiques?

Cependant, tous ceux qui préfèrent la mâle assurance d’un véritable professionnel à l’amateurisme de ces intrigantes reprennent aujourd’hui espoir. Le projet de réforme des collectivités territoriales peut en effet, en généralisant le scrutin uninominal pour les conseillers territoriaux, stopper la lamentable féminisation de notre République.

Ce mode de scrutin que de bonnes âmes qualifient d’archaïque, La Barbe au contraire l’appelle donc de ses voeux ! « 

C’est le texte du tract qui a été distribué silencieusement par les femmes du collectif La Barbe au Conseil général des Yvelines, avant de s’en faire virer.

Avec cet humour décalé, elles ont aussi  investi la coupole de l’Institut, le Sénat, le Comité national olympique sportif français (c’est vrai qu’il n’y a pas de femmes sportives), un débat organisé par le Nouvel Obs et France culture sur  … les grandes questions du siècle.

Leur père spirituel est Eric Zemmour qui avec son Premier sexe construit un essai contre la féminisation de la société française.

Elles n’ont probablement pas vu que selon Eric Zemmour, cette féminisation était la conséquence inéluctable de la mainmise du clergé catholique sur les femmes sinon elles auraient aussi visé les institutions religieuses catholique, juive, musulmane et orthodoxe, uniquement masculines et protestante très majoritairement masculine.

C’est rigolo.

C’est la preuve que les clergés n’ont vraiment plus aucune importance sociale et que ceux qui s’acharnent à lutter contre les prises de positions rétrogrades des églises devraient adopter un combat plus en avant garde.

 

Publicités
3 commentaires leave one →
  1. 8 mars 2010 01:59

    elles ne peuvent sans doute pas être partout ?!

  2. 8 mars 2010 15:54

    Il faut saluer le courage de ces femmes qui s’attaquent directement et avec un humour noir aux différentes instances qui font preuve, il faut le souligner, d’un véritable hermétisme à la condition féminine! Comment instaurer une égalité réelle dans les faits et non pas seulement dans les textes lorsque les décisions appartiennent aux hommes? Il est primordial que les femmes aient voix au chapitre pour dénoncer les inégalités et y remédier avec l’aide d’hommes qui ne s’arrêtent pas au sexe de leurs collègues! Rejoignez osez le feminisme 78!

  3. pourquoisecompliquerlavie permalink*
    8 mars 2010 19:02

    @Osez le féminisme

    Vous avez raison. C’est bien parce que j’ai aimé leur action et leur humour que j’ai décidé de faire un papier sur elles.

    Continuez votre combat.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :