Skip to content

Des femmes dans les conseils d’administration ?

19 janvier 2010

A vrai dire, je ne voulais pas en parler car j’en avais déjà parlé. C’est en juillet denrier que Madame Brigitte GRESY, inspectrice générale des affaires sociales avait remis à Monsieur DARCOS un rapport qui préconisait d’imposer un quota de 40 % de femmes d’ici à six ans dans les conseils d’administration des entreprises publiques et celles cotées en Bourse de plus de 1 000 salariés. Ces sociétés auraient l’obligation de franchir le cap des 20 % en deux ans.

Il faut rappeler que 60 % des entreprises cotées n’ont pas une seule femme dans leurs CA et que les femmes n’y sont que 7,8 %. Indépendemment du fait que ces chiffres sont choquants, il ne faut pas oubllier non plus que la présence des femmes dans les entreprises rend les entreprises plus rentables et plus sûres (dans le sens de moins risquées).  C’est donc un pari gagnant gagnant sauf pour les hommes qui y perdront des mandats !

Finalement, 2 hommes et 2 femmes Jean-François Copé, Christian Jacob et Michèle Tabarot Marie-Jo Zimmermann vive la parité ! et pour régler toute question de préséance, par ordre alphabétique viennent de signer une proposition de loi pour parvenir à cet objectif.

J’en parle quand même parce que :

  1. ce sera une avancée importante pour toutes les femmes compétentes au moins ou plus diplômées que les hommes qui ne vont pas dans les conseil s’administration. Pour obtenir ce quota dans les entreprises cotées, si les femmes n’ont que 2 mandats chacune, il suffit de 1200 femmes. Si comme nombre d’hommes aujourd’hui elles exercent les cinq mandats légaux maximum, il suffira de 500 femmes ! Elles existent. Sinon, cela ne sert à rien que toutes les grandes écoles leur aient été ouvertes depuis plus de 30 ans et qu’elles y réussisent mieux que les garçons.
  2. Il y a quand même un abruti homme qui a osé justifié la présence dominante des hommes dans les CA par le fait que les femmes sont enceintes !  C’est vrai : être enceinte, ça rend crétine ! Et puis c’est sûr que les hommes sont dans les CA vers 30 ans et que les femmes sont enceintes à 60 ans (âge moyen des adminsitrateurs). Et c’est aussi vrai que sièger à un conseil d’adminsitration, ce n’est pas pour déterminer la stratégie des entreprises, c’est pour récompenser les travailleuses-travailleurs de bons et loyaux services, s’auto satisfaire entre copains, c’est pour quoi alors ?
  3. Le Nouvel Obs donne une fois de plus dans la malhonnêteté : il cite Bruno Le Roux, député socialiste pour critiquer cette proposition de loi avec des arguments forts  « c’est le groupe  qui est le plus en retard aujourd’hui en matière de parité qui fait les propositions s’agissant des entreprises ». Donc, si on n’est pas bon, faut rester dans sa médiocrité et surtout ne rien faire pour tenter d’en sortir. Et surtout : « Quand on est sur ce terrain, autant aller jusqu’au bout de la démarche qui vise à assurer la parité ….. l’égalité salariale ….. la limitation des mandats d’administrateur …. Nous ne voterons que des textes ambitieux sur cette question ».  Donc, si le monde ne peut devenir parfait, je n’essaie même pas de l’améliorer un peu ! Enfin, l’important pour le Nouvel Obs, c’est d’attaquer la droite, qu’importe que pour y parvenir, il renonce à ce qu’il devrait, en toute idéologie prétenduement égalitaire, approuver.  

Les points 2 et 3 m’ont beaucoup énervée, et voilà pourquoi, j’ai finalement abordé de nouveau ce sujet.

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :