Skip to content

La guéguerre des chrétiens et des autres

5 décembre 2009

Au dernier week end de l’Ascension, nous étions ma famille et moi à Jérusalem. Marichéri et Fistonchéri connaissaient déjà. Mais ni Bellefillechérie  ni moi. Vous imaginez aisément que le dimanche matin, nous avons visité la vieille ville et le Saint Sépulcre.

Pour notre visite, nous avions pour guide un ami français qui enseigne depuis 25 ans l’histoire à l’Université de Tel Aviv.  Il nous a donc raconté l’histoire du Saint Sépulcre, seul lieu saint dont l’histoire atteste de manière continue que l’église qui y est maintenant a bien été construite sur le lieu du suplice de Notre Seigneur.

Ce qu’il y a de terrifiant dans le Saint Sépulcre, c’est qu’il permet de prendre une petite mesure de l’impossible travail d’oecuménisme qui reste à faire chez les chrétiens. Il est partagé géographiquement, à l’horizontale, en vertical et il est même partagé temporellement entre tous les rites qui, à un moment ou à un autre, y ont mis le pied.

Trois Eglises y résident : les grecs orthodoxes, qui occupent la plus grande partie de l’édifice, les latins, représentés par les Franciscains, et les arméniens. Les grecs assurent l’entretien du tombeau proprement dit. Les Franciscains gardent dans leur monastère l’épée de Godefroi de Bouillon. D’autres Églises y ont des droits, des chapelles : coptes, syriaques et éthiopiens orthodoxes, dont le monastère est installé sur le toit de l’église.

Pendant que l’empire ottoman régnait sur Jérusalem, un statu quo a été établi en 1852 qui réglementait la place des lampes, qui entrenait quoi, les horaires des divers cultes, les rites qui pouvaient les rendre, les lieux où ils se tenaient… Ni une seconde, ni un centimètre carré qui n’avaient été négociés.

Aujourd’hui, l’heure du Saint Sépulcre n’est pas la même que dans Jérusalem : c’était trop compliqué de faire passer le site à l’heure d’été ! Dans le même genre, lors de la conclusion de l’accord, il y avait une échelle adossée à un mur extérieur. Elle n’a pas fait l’objet de la négociation. Elle y est toujours.

Tout cela a été vécu sous l’empire de la loi musulmane  qui veut qu’on perde un droit si l’on n’en fait pas usage, et qu’un empiétement de ses voisins devient légal si l’on ne s’y oppose pas. Dans ces conditions, toutes ces Eglises se tapent dessus à coeur joie, aujourd’hui encore, toujours au nom du Christ, à coups de candélabres et d’encensoirs, pour conserver leurs « droits » ou pour renforcer leurs positions.

Certes, on peut dire que les turcs ont délibérément semé une graine de discorde en « parrainnant » un accord plus compliqué qu’une négociation entre jésuites et talmudistes et en soumettant le territoire à leur propre loi, qui n’est après tout qu’une loi du plus fort.

Mais force est de constater aussi que les diverses églises chrétiennes qui occupent le Saint Sépulcre ont soigneusement oublié de tendre l’autre joue.

J’ai appris ce jour-là qu’on était loin de la paix entre chrétiens, loin de la paix entre chrétiens et n’importe quelle autre religion non chrétienne, loin de la paix entre les hommes et que la religion, même entre chrétiens aujourd’hui, est un très efficace prétexte de guerre….

Je crois que nous devrions prier pour que chacun de nous ne s’arcboute pas sur ses convictions, ses principes, ce qu’il ou elle croit juste.

Après tout, le Christ était le Juste suprème.

Il aurait pu envoyer voir ailleurs ses bourreaux.

Il avait la vérité avec lui.

Il n’est pas mort pour prouver qu’il avait raison, il est mort pour nous montrer que celui qui meurt, vit.

Nous pouvons aussi prier pour l’oeuvre d’oecuménisme que BXVI veut accomplir. Il n’est pas sorti de l’auberge !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :