Skip to content

Les catacombes d’aujourd’hui

16 novembre 2009
tags: ,

CiergesNDSionDans ma paroisse, le curé n’a aucune envie de plaire à ses paroissiens.

Il part du principe, exact, que l’Eglise n’est pas une démocratie et sa paroisse non plus. Canoniquement, il est le chef de sa paroisse et il porte la responsabilité de ses ouailles….

Moi, je l’aime bien, ce curé.
Et je l’aime particulièrement depuis la mort de JPII.

Dès le lendemain de sa mort, il nous a demandé, à nous les paroissiens qui remplissons son église et qui ne vivons pas dans une banlieue où être catholique serait mal vu, de mettre à l’une de nos fenêtres, visible de la rue, des cierges de neuvaines allumés, pour proclamer nos prières pour l’Eglise qui venait de perdre son chef et qui devait s’en trouver un autre.

Nous étions alors trois dans mon foyer. J’ai acheté (Marichéri et Fistonchéri gloussaient en me trouvant un peu ridicule) les trois cierges. Je les ai allumés et les ai posés à une fenêtre où ils étaient visibles de la rue. J’ai veillé pendant neuf jours à ce qu’ils restent allumés.

Ce sont les seuls cierges qui ont été visibles dans ce Paris des beaux quartiers où se manifester comme catholique est franchement sans risque.

Les chrétiens aux catacombes, aujourd’hui en France, dans les quartiers protégés, m’insupportent.

Profondément.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :