Skip to content

L’euthanasie en question

8 novembre 2009

L’Assemblée nationale va dès mardi 10 novembre débattre d’une nouvelle proposition de loi destinée à autoriser l’euthanasie.

L’euthanasie consiste pour un tiers, un proche du malade ou un médecin, à provoquer le décès du patient (avec ou sans son accord). Cela implique donc un acte positif de la part d’un tiers, l’injection d’une substance mortelle par exemple. Cela peut aussi prendre la forme d’une incitation au suicide lorsqu’un médecin montre au malade encore lucide et/ou mobile les moyens de terminer sa vie.

L’actuelle proposition, faite ainsi que l’indique son préambule parce que la majorité des français y serait favorable, ne concerne pour l’instant que des personnes majeures et la mort est donnée si le médecin traitant et trois autres médecins estiment que la demande du malade a un « caractère libre, éclairé et réfléchi ».

Cette proposition est calquée sur la loi de 2001 qui a légalisé l’euthanasie aux Pays Bas. La seule différence porte sur le nombre de médecins qui doivent donner leur avis : quatre dans la proposition des socialistes français et deux chez les bataves. Certes, la quasi unanimité des hollandais est favorable à l’euthanasie mais l’avis quasi unanime d’une population ne doit jamais être une raison pour autoriser la vie et la mort.

L’allemagne nazie n’est devenue nazie que parce que la majorité des allemands d’alors n’y voyaient pas à redire. Les kamikazes étaient vénérés. Les familles des auteurs musulmans d’attentats suicides recoivent des rentes viagères. Des fillettes sont excisées parce que la majorité de la population locale légitime cette mutilation. Les bébés filles font l’objet d’avortement en Chine parce que toute la population préfère avoir des fils. Les femmes sont contraintes de porter des tchadors dans certains pays parce que cela correspond à leur mode de vie. Des enfants sont vendus par leurs parents parce que les enfants sont une richesse monnayables et que leurs parents ont tous les droits (y compris de mort) sur eux. Des femmes sont fouettées pour avoir porté des tenues estimées indécentes…

Alors, NON, l’avis de la majorité d’une population n’est certainement pas une raison pour justifier une législation. De la même manière, des cas particuliers – aussi émouvants soient-ils – ne peuvent justifier une loi générale.

Le 20 novembre 1959, l’assemblée générale de l’ONU a proclamé une Déclaration universelle des droits de l’enfant.

D’ailleurs l’ONU vient de reprocher aux Pays Bas leur « taux élevé de cas d’euthanasie et de suicide assisté ».

A quand une déclaration des droits des vieux, des malades et des malades incurables ?

Voici un site qui rétablit un certain nombre de vérités sur l’euthanasie et un autre pour aider tous ceux qui sont confrontés à la souffrance ou à l’agonie d’un proche.

Publicités
7 commentaires leave one →
  1. Marie permalink
    9 novembre 2009 14:28

    Merci pour cet article. Je viens de signer la pétition. Faudra que j’en parle aussi, prochainement. De ça et des soins palliatifs, et des héros du quotidien qui officient dans ces services.

  2. pourquoisecompliquerlavie permalink*
    9 novembre 2009 15:08

    Oui, absolument.

    Demain je fais mon caté aux 1ères avec le dépliant.

    Et moi je voudrais pondre un truc qui monterait comment l’euthanasie permet de se débarrasser de ce qui nous emmerde, ceux qui souffrent, qui crient, qui pleurent, et que décidément les fausses bonnes intentions vont toujours dans le sens de la mort ….

  3. marion permalink
    9 novembre 2009 17:31

    Hum… un grand nombre de personnel de soins en France a déjà, un jour, dû pratiquer une euthanasie. En toute illégalité, mais en accord avec les patients, leur famille, en choisissant le moment afin que tous puissent être là pour accompagner le malade. C’est sûr que ces actes ne rentrent dans aucune statistique, et pour cause s’ils sont interdits.
    Mais quand même, vous ne pensez pas qu’il faut laisser aux gens ce choix là, et l’encadrer? Si quelqu’un veut réellement mourir, il en trouvera le moyen de toute façon, donc peut-être vaut-il mieux encadrer tout cela ?

  4. pourquoisecompliquerlavie permalink*
    9 novembre 2009 21:18

    Non, non, non et non. La vie est sacrée. L’idée de réglementer la mort, c’est l’autoriser. Dans certaines circonstances, certes. Mais l’homme est ainsi fait que les circonstances sont mouvantes, et de plus en plus nombreuses. Ya qu’à voir pour l’avortement. Au début 3 mois, aujourd’hui 4 pour convenances personnelles et jusqu’à la naissance si l’enfant n’est pas parfait.

    Quant à l’idée de perfection, il n’y a rien de plus mouvant, historiquement et géographiquement.

    Vous dîtes « Si quelqu’un veut réellement mourir, il en trouvera le moyen de toute façon… »

    Oui, ça s’appelle un suicide. Et la différence c’est SE donner la mort, ou donner la mort à quelqu’un d’autre que soi-même.

    La mort est une échéance, ce n’est pas une solution. Il existe d’autres solutions, face à la souffrance et à la douleur, que la mort. La mort résout surtout le problème, en l’éliminant, de ceux qui regardent souffrir un proche

  5. 3 novembre 2010 11:03

    Les souffrances physiques ne sont pas toutes « solubles » dans la morphine, dont les effets secondaires (en particulier les nausées et vomissements) sont quelquefois plus intolérables que la douleur. Ces effets secondaires se produisent même avec une approche bien conduite des soins palliatifs – une approche de qualité qui reste encore trop rare. La perspective de la dégradation physique, de la perte d’autonomie pour le plus petit -geste de la vie quotidienne, alors que le décès est prévu à brève échéance, doit-elle être imposée par la société au patient qui la refuse ? Faut-il qu’il se « bricole » un suicide par pendaison ou défenestration pour mettre « dignement » fin à ses jours ?

Trackbacks

  1. La dignité humaine « Pourquoi se compliquer la vie ?
  2. Janvier, le mois de l’euthanasie « Pourquoi se compliquer la vie ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :