Skip to content

Usain Bolt / Caster Semenya : deux poids, deux mesures ?

23 août 2009

Marion, la plus présente des commentatrices de ce blog m’a envoyé un mail pour s’étonner de la différence de traitement entre Usain Bolt et Caster Semenya, la Sud-africaine qui a emporté haut la main le 800 m dames.

Usain Bolt a pulvérisé le précédent record du monde et annonce à qui veut l’entendre qu’il aurait encore pu faire mieux et qu’il fera mieux. Depuis lors, la question qui est posée consiste à savoir jusqu’où l’homme pourra descendre ce record. Apparemment pas en dessous de 9 secondes. Cet article qui interview le directeur de l’Institut de recherche biomédicale et d’épidémiologie du sport (IRMES), explique que ce qui fait la différence, c’est la morphologie : « La seule nouveauté de ce record, c’est la tendance à l’augmentation de la puissance musculaire par la hausse de la taille. On ne pensait pas possible qu’un athlète de 2 m coure aussi vite. Bolt (qui mesure 1,96 m, ndlr) a démontré le contraire. »

Bien.

Pour ce record du monde du 100 m, Usein Bolt a couru en 9′ 58, le second en 9′ 71 soit une différence de 2 %.

Pour son 800 m qui crée la polémique, Caster Semenya détient le record du monde avec 1′ 55 » 45, la seconde arrivée étant à 1′ 57 » 90 soit également 2 % d’écart.

Mais pour Caster, au motif qu’elle est grande, hommasse et pas épilée (je ne plaisante pas : le journaliste du monde parle de son duvet !), on la soupçonne d’être un homme, voire hermaphrodite !

Marion s’étonne : « Est-ce qu’on demande à Usain Bolt s’il est vraiment un homme? (Au vu de ses résultats, il pourrait s’agir d’un extra-terrestre ou du premier individu de la prochaine espèce humaine). »

Dans la foulée, peu de personnes se sont interrogées sur un éventuel dopage …

Mais pour Caster, pas de dopage, directement la triche sur son sexe !

Si effectivement comme le pense le directeur de l’IRMES, ce sont la taille et la corpulence des champions qui ont un effet sur les possibilités d’amélioration des records de compétitions sportives, peut-être ne faudrait-il plus faire les compétitions par sexe, mais comme à la boxe, par catégories physiques, genre

– moins de 1,55m et moins de 65 kgs,
– entre 1,55m et 1,56m et entre 65 kgs et 70 kgs
– etc.

Publicités
6 commentaires leave one →
  1. 23 août 2009 19:04

    Effectivement, je ne comprends pas pourquoi, au vu d’une performance étonnante, on se demande d’abord si l’athlète est bien une femme… On pourrait d’abord penser au dopage, je suppose… Et je me demande bien quels sont ces tests très longs et compliqués pour déterminer si c’est un homme ou une femme !

  2. pourquoisecompliquerlavie permalink*
    23 août 2009 20:53

    En fait c’est le problème du transsexualisme qui sont des personnes ayant quelques caractères d’une sexe mais qui se sont toujours senties de l’autre sexe.
    Je ne suis pas médecin, mais je sais qu’il y a un grand nombre d’éléments pour déterminer le sexe, des physiologiques et des psychologiques.
    Parmis les éléments physiologiques, il y a l’apparence extérieure du sexe, l’intérieur (pour être une femme il ne faut pas seulement un cavité intérieure, mais aussi les ovaires, l’utérus, les trompes) et les signes sexuels : seins ou pas, morphologie (des fesses ou des épaules) le système pileux. Il faut aussi une proportion d’hormones féminines et masculines dans des dosages qui déterminent le sexe.
    Il y a des éléments psychologiques, plus ou moins tendance à l’agressivité, au partage, à l’expression orale, etc.
    Et c’est pour cela que des femmes peuvent paraître hommasses mais être quand même des femmes et des hommes d’apparence efféminée qui sont pourtant des hommes.
    A ma connaissance, l’ensemble est sans influence sur la sexualité.
    Mais mes connaissance sur le sujet sont très superficielles.

  3. 24 août 2009 11:11

    Vous me connaissez, vous savez que je ne suis pas franchement misogyne, mais y’a un moment où y’a des limites.

    Se scandaliser sur le fait que personne ne s’interroge sur le sexe (ou l’appartenance à l’espèce humaine…) de Usain Bolt est plus qu’un peu absurde parce que les femmes (en tous les cas à ce niveau de compétition) courent moins vite que les hommes, tout simplement.

    Il n’y a presque pas de doute que Bolt (tout comme Semenya) est dopé, tout simplement parce que tous les athlètes à ce niveau de compétition sont dopés, et la technologie pharmaceutique conçoit des produits dopants qui ont toujours une foulée d’avance (sans mauvais jeu de mots) sur les techniques de détection.

    Quant à la question du sexe de Carter Semenya, le scandale me semble être une tempête dans un verre d’eau dans la mesure où, sans vouloir être de mauvais goût, il existe une méthode très simple pour Semenya de démontrer qu’elle est une femme… Et si elle refuse de se dénuder devant des juges impartiaux (et je trouverais parfaitement normal qu’elle exige que ces juges soient exclusivement des femmes et/ou des médecins assermentés) pour des raisons de vie privée, c’est tout à son honneur — dans ce cas, personne ne l’oblige à participer à des compétitions internationales d’athlétisme.

    Une réponse scandalisée jouant sur les trémolos féministes peut aussi s’interpréter comme une défense bien pratique pour dissimuler une fraude, et ce d’autant plus qu’il y a des précédents: il est déjà arrivé que des hommes se fassent passer pour des femmes pour remporter des compétitions sportives.

    Votre remarque sur les catégories en boxe démontre bien le manque de solidité de votre argument: ces catégories existent bel et bien, à l’intérieur des catégories sexuelles. Il n’existe pas de compétitions de boxe mixtes, et s’il en existait, il me semble que l’atteinte à la dignité de la femme serait bien supérieure à celle éventuellement provoquée par l’exigence de transparence d’une autorité sportive internationale.

    (Et oui, la remarque sur la pilosité de Semenya est de mauvais goût.)

  4. pourquoisecompliquerlavie permalink*
    24 août 2009 11:42

    Le record de Semenya n’est pas plus époustouflant que celui de Bolt (voir mon calcul).

    Or pour Bolt, on admire alors que pour Semyana, sous pretexte qu’elle est grande, on soupçonne. Pourtant leurs deux succès sont aussi stupéfiants l’un que l’autre ! Et les deux peut-être justement parce qu’ils sont grands tous les deux (par rapport à leurs concurrents, cf. les explications de l’IRMES).

    Comme pour Bolt, on ne peut pas sérieusement lui demander de démontrer qu’il n’est pas un Klingon, mais sans rire, dans 10 ans un homme bionique (L’homme qui valait 3 milliards), alors que pour Semyana, il reste toujours cette possibilité qu’elle soit un homme (ou Super Jamie) ….

    Ceci étant, je ne suis pas une chienne de garde, je sais parfaitement que les hommes et les femmes ne sont pas pareils, ni physiquement ni psychologiquement, et que contrairement à ce que prétendent certains, ce n’est pas de culture mais de nature.

  5. marion permalink
    24 août 2009 14:06

    Ben disons que si c’était aussi simple que de baisser son pantalon, au vu de la promiscuité des vestiaires, ça fait longtemps qu’on aurait remarqué un homme …
    Et à la limite que l’on soupçonne un changement de sexe OK, mais bon de là à étaler tout cela devant l’ensemble du stade à la fin de la course c’est moyen un peu non?
    Et il y a eu des précédents d’histoires comme ça, dont une femme a qui on a retiré sa médaille, et qui a été réhabilitée quelques temps plus tard, mais dans l’intervalle a fait une tentative de suicide tout de même.

    Sinon je trouve ça drôle, mon ami Adrian a eu la même réaction que toi, PEG, du genre « non mais faut arrêter le féminisme outragé, si elle ressemble à un homme et que du coup elle a la puissance physique d’un homme c’est normal qu’elle soit exclue ». Dans l’idéal, ils auraient mieux fait d’évoquer une possible tricherie – sans préciser s’il s’agit de dopage, de prise d’hormones, ou de problème de genre – c’eut été moins blessant.

  6. 24 août 2009 17:52

    “non mais faut arrêter le féminisme outragé, si elle ressemble à un homme et que du coup elle a la puissance physique d’un homme c’est normal qu’elle soit exclue”

    Je ne dis pas que c’est normal qu’elle soit exclue. Je dis que ce n’est pas si choquant que ça qu’on pose la question.

    Dans l’idéal, ils auraient mieux fait d’évoquer une possible tricherie – sans préciser s’il s’agit de dopage, de prise d’hormones, ou de problème de genre – c’eut été moins blessant.

    Ok. Why not. Je ne dis pas que tout ce débat est forcément du meilleur goût.

    D’ailleurs — mais je n’en sais rien — il est possible que ça ait été l’intention des autorités, mais en cette époque de Twitter et de blogs, une fuite est très vite arrivée. Et ensuite la machine médiatique s’emballe…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :