Skip to content

Il ne faut pas interdire la burqa

13 août 2009

La burqa, c’était le type même de sujet auquel je ne voulais pas réfléchir. Je suis trop « féministe » pour l’accepter mais d’un autre côté je fais aussi partie de celles qui pensent que chacun a le droit de faire ses propres conneries et, bien que je sois douée en arrogance, je n’arrive quand même pas à avoir celle de penser que ce que je pense doit devenir obligatoire pour tous. Bref, sujet mis de côté.

Oui mais,
– Comme ça a été d’actualité pendant quelque temps, j’ai fini par lire de nombreuses opinions sur le sujet,
– Comme je suis en vacances depuis 16 jours, mes neurones ont commencé à se reconnecter (mécanisme très certainement amplifié par la création de mon blog et donc la lecture des autres)
– Comme à force de fouiller les blogs que j’aime bien, je retombe sur ce sujet,
je me suis donné un coup de pied aux fesses pour réfléchir et décider ce que j’allais en penser puisque moi, il faut que je réfléchisse pour penser.

J’ai lu énormément de choses :
– Asservissement de la femme, probablement de notre point de vue
– Signe religieux, probablement de notre point de vue
– Signe d’appartenance à une communauté, à coup sûr, quoi que les représentants de la communauté en question puissent en dire,
– Signe de provocation, probablement
– Signe trop visible, à coup sûr.

Certaines femmes portent peut-être la burqa par conviction personnelle (les musulmanes pratiquantes le font car « Le voile est une prescription divine ; ce n’est pas un symbole religieux de la femme musulmane, comme l’est le crucifix chrétien ou la kippa juive ») . Certaines parce que c’est plus facile pour elles (à défaut de liberté parfois difficile – pour cause de pression conjugale, familiale ou sociale – elles ont la tranquillité).

En France, doit-on interdire la burqa ? La France, très douée depuis longtemps pour légiférer sur tout – y compris les date d’ouverture du ramassage des escargots – s’est souvent occupée des vêtements des femmes.
Après les avoir autorisées à se faire guillotiner, en brumaire IX (novembre 1800, pour vous aider à vous repérer, Bonaparte n’était pas encore Napoléon, mais déjà au pouvoir) la France interdisait aux femmes le port du pantalon.

Et maintenant que j’ai dit tout cela, j’en tire quoi ?

Moi, j’ai une religion et ici, en France, je peux la pratiquer sans ennuis. A priori donc, j’ai envie de laisser les autres pratiquer leur religion.

Au point qu’une femme, sous prétexte de religion,
– ne puisse aller chez le médecin ou à l’hôpital parce qu’elle devrait se découvrir ?
– au point d’accepter l’excision ?
– au point d’accepter qu’une jeune fille soit mariée de force avec son geôlier et violée par lui avant d’être exécutée car le Coran interdit de mettre à mort une vierge ? (le sort des manifestantes vierges ces dernières semaines en Iran)
ou qu’un enfant ne soit pas opéré pour ne pas risquer une transfusion sanguine.

BIEN SUR QUE NON.

Alors, interdire le port de la burqa ?

BIEN SUR QUE NON.

Parce que, juriste de formation, je suis toujours gênée qu’on légifère ou réglemente pour des cas particuliers.

Parce que, femme, je n’ai pas envie qu’on réglemente mes vêtements.

Parce que, pour celles qui la portent librement (il y en a forcément), elles ne me dérangent pas plus que celles qui exhibent leurs corps (mini jupes et mini tops). Elles ne me dérangent pas plus que les juifs à kippa, les nonnes en voile, les moines en sandales et en robes de bure, les moines boudhistes rasés et en robe jaune, les prêtres en soutane et les catholiques tradi du 92 chères à Marine.

Parce que, pour celles qui ne la portent pas librement, si elles ne peuvent plus sortir, elles n’ont aucune chance de pouvoir s’échapper de leur milieu ou de leur foyer.

Publicités
10 commentaires leave one →
  1. marion permalink
    13 août 2009 20:02

    Il n’empêche que :

    – une femme en burqa qui marche trois mètres derrière son mari barbu en tunique-pantalon ça fait frémir

    – je peux concevoir le voile, les vêtements couvrants et amples, mais quand on ne peut capter le regard d’une personne, elle devient invisible au monde, et il devient impossible de communiquer avec, donc il faudrait au moins laisser les yeux découverts

    – Il n’y a pas de raison que l’adaptation soit obligatoire dans un sens et pas dans l’autre : les occidentales qui partent en Iran / Afghanistan / etc ont l’obligation de porter le voile …
    – … et ce même si à l’intérieur des maisons de nombreuses femmes sont en tenues sexy, soignent leur maquillage et leur vernis et dépensent des fortunes en sous-vêtements de charme alors bonjour l’hypocrisie.

    Je suis hyper tolérante et j’ai eu plein de copines au lycée qui portaient le voile par choix, mais la burqa c’est quand même un peu too much non?

  2. pourquoisecompliquerlavie permalink*
    13 août 2009 21:09

    C’est too much.

    Vous avez raison. Mais une femme qui marche derrière son mari, c’est moins grave que les deux femmes qui meurent toutes les semaines en France sous les coups de leur mari. Et pourtant ça c’est déjà interdit en France.

    Vous avez raison sur tout. Personnellement je trouve la burqa dégradante, infamante, ignoble.

    Je trouve en plus que c’est un peu facile : les hommes sont tentés par les femmes, donc ils préfèrent supprimer la tentation plutôt que de contrôler leurs tentations ! Je déteste toujours tous ceux qui préfèrement emmerder les autres plutôt que de faire eux-mêmes un effort ! Vous savez comme les hommes en France qui disent « t’as oublié le sel » et qui n’envisagent pas de lever leur c… pour aller le chercher.

    N’empêche que la fin du papier de Paris-Match que j’avais lu la semaine dernière chez le coiffeur et dont j’ai mis le lien dans le post a finalement fait pencher la balance chez moi pour dire qu’il ne faut pas interdire la burqa.

    La journaliste a interviewé une jeune femme dont elle assure qu’elle « n’est pas de celles qu’on force à obéir. En cas de loi interdisant la burqa, elle est très claire : «Il est hors de question que je sorte sans mon niqab.» Quelle solution, alors ? «Je risquerai les amendes ou je ne sortirai plus», a-t-elle décidé. Avant de conclure : «Sous prétexte de libérer les femmes par cette loi, ils ne feront donc que les enfermer un peu plus !»

    Et donc, je préfère ne pas compliquer plus les difficultés de celles qui auront un jour la force, le courage et/ou la chance de tenter de sortir de leur prison.

  3. 13 août 2009 21:59

    Merci pour votre commentaire sur mon blog! en effet, on se retrouve globalement sur le sujet… bien compliqué.
    En tous cas, une chose me chiffonne, c’est certain: à cause de ce « pétard mouillé », de ce faux débat sur la burqa (quoi, elles sont même pas 300 en France, en fait?), eh bien on en arrive à cautionner, au fond, le « simple » voile… par l’argument « c’est moins pire que la burqa ». Est-ce une bonne chose? Pour qui est la victoire?

  4. pourquoisecompliquerlavie permalink*
    13 août 2009 22:18

    Merci Marine,

    Dans mon esprit, ne pas interdire la burqa ne revient pas à la cautionner, ni donc à cautionner le voile qui serait moins pire.

    Ne pas l’interdire pour ne pas ajouter un obstacle de plus pour les femmes dans cette prison de tissus qui devraient alors rester dans les prisons des murs de leur logements!

    Et au fond de moi, il y a un neurone qui cliquète (et que vous avez vous aussi vu dans votre billet) : la force fait plus de martyrs que de bien et à lutter par la force contre la burqa, on en fera sortir encore plus. C’est probablement déjà assez un militantisme communautaire !

    PS : puis-je mettre votre blog dans ma liste ?

  5. marion permalink
    13 août 2009 23:09

    Je trouve que le « simple » voile recouvre quand même une réalité plus complexe que la burqa. Entre les femmes qui le portent pour des raisons religieuse, ou pour montrer leur appartenance à un groupe, ou pour faire comme leurs amies ; celles qui ont le choix et celles qui ne l’ont pas ; celles qui portent un sombre voile noir couvrant et celles qui le portent avec une bordure en dentelle et assorti à leurs chaussures il y a un monde!
    J’ai connu un certain nombre de filles dans ma classe au lycée qui le portaient, jamais aucune d’entre elle ne m’a avoué y être obligée bien au contraire…
    Après il faut spécifier que j’ai grandi en Alsace où le rapport à la religion et à la laïcité est un peu différent de celui du reste de la France, et où on est peut-être plus tolérants (laxistes diront certains) envers les signes visibles.

  6. pourquoisecompliquerlavie permalink*
    14 août 2009 08:24

    Vous avez raison.

    Mais cette réalité ne me dérange pas plus que les kippa et/ou les ficelles des châles de prière des juifs, les croix des chrétiens, les robes safran des moines boudhistes, les sandales des moines chrétiens, ou la tenue des cathos versaillais (carré Hermes sur la tête des filles et des femmes pendant la messe)…
    D’ailleurs j’ai du respect pour ceux qui annoncent ainsi leur foi et leur appartenance.

    Respect ne veut pourtant pas dire que je partage ni leur foi, ni les modes de vie qui découlent de cette foi. Ni que je les approuve d’ailleurs.

    Ceci étant, mes meilleurs amis sont juifs pratiquants et quand ils viennent dîner chez moi, je me débrouille pour leur servir un repas cacher. Comme ma vaisselle et mes ustensiles de cuisine ne sont pas cachers, j’achète une nappe en papier, des couverts en papiers et en plastique, des verres en plastique et quand je fais cuire quelquechose (du poisson exclusivement – et encore je leur téléphone avant pour savoir si c’est un poisson permis), je le fais dans du papier sulfurisé au four. Et je ne sers rien qui ait touché un produit laitier quelconque.

    Heureusement que ma foi à moi ne m’interdit pas de faire tout cela !

  7. marion permalink
    14 août 2009 11:06

    Si votre foi vous l’interdisait, ce serait bien triste, vous ne pourriez plus partager de repas avec vos amis. Heureusement qu’il y a des fois compatibles, et des gens sans foi ni loi !

    Merci à toutes deux pour cette discussion.

  8. 16 août 2009 09:50

    avec plaisir pour mettre mon blog dans votre liste!
    je vais faire de même avec le votre.

  9. pourquoisecompliquerlavie permalink*
    16 août 2009 10:17

    Merci Marine,

    Fait.

Trackbacks

  1. Foi et liberté « Pourquoi se compliquer la vie ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :