Skip to content

Le chat gris

10 août 2009

CIMG0081 - Copie
Pour les vacances, mazintenant que Fistonchéri ne reste plus chez nous -enfin débarrassé des parents – nous devons emmener notre chat avec nous en vacances : Siamoichéri, (le ptit en haut) chiante petite virgule mâle mais coupé, qui a inspiré la pub Whiskas – vous savez, celle où un chat embête son maître qui dort jusqu’à le réveiller pour avoir sa pitance.
Chez Parenchéris où nous adorons passer nos vacances, il y a un autre chat, Birmanchéri (l’autre) deux fois plus gros dans tous les sens. Mais ils s’entendent très bien et aucun des deux n’aime le poisson. Ce qui les rend dingues, c’est les bêtes à plumes !
Birmanchéri est arrivé chez Parenchéris sournoisement, il y a quelques années. D’abord ils laissaient du lait à la porte, puis un jour ils l’ont retrouvé à la cuisine ; alors ils l’ont nourri à la cuisine mais en veillant à le faire sortir tout de suite après. Pourtant quand ils partaient en voyage, ils laissaient dans le bûcher un réceptacle idoine qui délivrait au jour le jour la bonne quantité de croquettes.
Et un jour, au cours d’un de leurs voyages, l’un des Parenchéris a eu un accident de santé, genre hémorragie interne qui a nécessité hospitalisation immédiate et surtout sur place, ablation d’un rein et donc longue convalescence toujours sur place.
Mais de retour chez eux, six semaines plus tard, Siamoichéri les attendait. Depuis c’est devenu leur chat. Et maintenant, il couche à la maison.

Et donc, instruits par cette expérience, ils veillent maintenant à ne plus laisser entendre d’une manière ou d’une autre à un chat du village que leur demeure est accueillante. Il y a pourtant un chat gris, plus téméraire que les autres, qui n’a absolument pas compris le message.

Ce qui reste du paquet

Ce qui reste du paquet

Ya qu’à voir : j’avais mis à décongeler une boîte de crevettes pour le dîner ce soir (au départ mon idée était quenelles de Beaufort aux crevettes).

Je viens de retrouver la boite sur la terrasse devant la maison !

Le chat gris a réussi à entrer dans la maison, à récupérer la boîte sur l’évier, à l’embarquer dehors, à sortir le plastique du carton et il a mangé toutes les crevettes sauf deux !

Morales de l’histoire :
1 – comment lui faire comprendre maintenant que ce n’est pas bien chez nous ?
2 – faut que je trouve un autre accompagnement pour mes quenelles !
3 – faut que je fasse de meilleures photos des chats.

Publicités
2 commentaires leave one →
  1. Marie permalink
    19 août 2009 12:21

    Parlant de chats, et surtout de chats chiants, connaissez-vous Simon’s cat ? C’est une série de vidéos dessinées très très justes sur les chats… allez voir l’onglet « Films » sur http://www.simonscat.com !

Trackbacks

  1. Comment je blogue « Pourquoi se compliquer la vie ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :